0800 900 324 - gratuit 9h/20h - 6j/7 9h-20h - 6 jours / 7
Rechercher Fermer

Maison à vendre à Briançon (05100) - Hautes-Alpes

208 m² - 9 pièces - 6 chbres - ext. 140 m²

208 m² - 9 pièces - 6 chbres - ext. 140 m²

595 000 €

Référence : A12115

  • 208 m2
  • 140 m2
  • 9 pièces
  • 6 chambres
  • 4 salles de bains

* les mesures en m² sont citées ici à titre indicatif

Maison ancienne de caractère avec T1, T2 et T6 à vendre à Briançon, Serre Chevalier, Hautes-Alpes.

  • 208 m2
  • 140 m2
  • 9 pièces
  • 6 chambres
  • 4 salles de bains

* les mesures en m² sont citées ici à titre indicatif

Maison de pays en pierre construite il y a 300 ans avec cadrans solaires et horloge en façade à proximité des transports et école.

Cette maison de pays est la maison de la forge ancienne de Briançon et la source des cloches de l'église collégiale.

3 appartements récemment rénovés

T6 deux étages 160m2, 4 chambres, 7 lits et 2 salle de bains
T2 30m2
Studio 15m2 avec mezzanine

Quartier très calme et résidentiel, à proximité des commerces et de la nature. A 3 minutes en voiture des remontées mécaniques.

Charme authentique de l'ancien (voûtes, parquet, grandes chambres..) dans tout le confort moderne. Intérieur très chaleureux.

Vieux cadrans solaires et horloge en façade.
Grandes chambres.

Jardin privatif très calme.

Belle vue sur les montagnes environnantes.

Veuillez lire la description complète et voir notre VISITE VIRTUELLE sur notre site LEGGETT Ref: A12115 pour mieux comprendre les véritables merveilles de cette maison exceptionnelle.
La Maison...

Une maison authentique de trois siècles, mitoyenne sur un côté. Idéale projet maison d’hôte ou projet de maison familiale ou habitat collectif, aux multiples possibilités d’aménagement. Elle est composée de 3 appartements et d’une grande grange.

Un T6 + duplex entièrement rénové de 160 M² avec entrée privative sur le jardin :
- en rez de jardin : une entrée, cuisine voûtée, grande pièce de vie de 40m² voûtée, suite parentale avec douche à l’italienne, WC indépendant, chaufferie avec chaudière à condensation et cuve de fioul, 1 grand cabanon dans le jardin
- au 1er étage : 1 chambre voûtée sur chemin de 18m², 1 chambre sur jardin de 16m², 1 chambre sur cour de 12m², 1 grande salle de bain avec baignoire et double vasque, 1 atelier, 1 pièce voûtée avec entrée indépendante sur la rue (possibilité de faire un studio indépendant)

Au-dessus, 2 appartements et une grange avec entrée indépendante : -

Un studio de 15m² en soupente (loi Carrez), lit et salle de bain en mezzanine, grand balcon

Un T2 de 30m²avec pièce de vie, chambre et salle de bain - 1 grange à aménager composée de 2 plateaux : 1 plateau de 40m² et au-dessus un plateau de 80m² de plancher sous toiture, belle vue sur les montagnes

La maison a été en partie rénovée dans le respect de la vieille pierre et des matériaux nobles. Toutes les parties de la maison sont indépendantes mais peuvent néanmoins communiquer.

Caractéristiques particulières : les façades sont à rénover, elles possèdent deux cadrans solaires et une horloge à une aiguille à restaurer. Maison coup de cœur pleine de charme pour les amoureux de la veille pierre.

La région...

Briançon est la ville la plus haute de France, et presque d'Europe, puisque seule Davos la dépasse. Son histoire est longue et riche, et on trouve en son cœur une magnifique Vieille Ville, désormais classée au Patrimoine Mondial de l'UNESCO. La Vieille Ville et les forts entourant Briançon datent de plusieurs centaines d'années, et les amateurs de randonnée et de VTT se font un plaisir de découvrir les forts ouverts, situés sur les hauteurs de la vallée.

Un grand projet de modernisation du centre intitulé « Cœur de Ville » comprendra des résidences, un cinéma, un marché, une médiathèque, et un centre culturel.

En plus de tout cela, Briançon est reliée au reste du domaine skiable de Serre-Chevalier par la télécabine Prorel à seulement 500 m de l'appartement.


L'histoire de la maison...

Le cadran d'horloge "À Nul Autre Pareil" de l'ancienne forge de Forville - Briançon

A Forville, hameau de Briançon, se cache un paradis pour amoureux du Petit Patrimoine : L'ancienne forge, qui porte un cadran d'horloge mécanique à une seule aiguille et deux vestiges de cadrans solaires sur deux de ses murs. Au centre et à droite deux oratoires. La maison de l'ancienne forge raconte l'histoire d'une dynastie de fondeurs de cloches depuis la fin du XVIIe siècle : les Gautier.

En 1680, la famille Gautier s'implante à Briançon lorsque Louis Gautier prend en affermage le martinet de Forville qui était la propriété de Charles Eymard de Chaillol, Seigneur de Bouqueron, vibailly* du Briançonnais. Le père de Louis, Jacques, était fondeur de cuivre à Hurtières, dans la vallée de l'Isère. La lecture des archives municipales de Briançon permet de suivre le passage des Gautier de la pérollerie** à la fonte des cloches et de voir qu'ils accèdent vite au rang de notables. En 1717, Vincent Gautier, le fils de Louis est consul de Briançon. Il est également prouvé qu'en 1734 un Gautier (Vincent ?) est fondeur de cloches. En 1760, François Gautier est maître-fondeur de cloches. En 1776, Gabriel Gautier est échevin à Briançon.

* Vibailly : représentant de l'autorité delphinale.

** Pérollerie : fabrication d'ustensiles de cuisine (marmites, chaudrons, casseroles), où les pérolliers battaient le cuivre pour en faire des feuilles.

Bien que fondeurs de cloches, les Gautier continuent à battre le cuivre. La force hydraulique de la Guisane activait les gros marteaux du martinet. Le martinet qui nous intéresse, n'est ni un oiseau, ni un fouet, ni un avion bimoteur... Il s'agit là d'un ensemble de marteaux-pilons actionnés par la force hydraulique. Il a donné son nom à un lieu-dit du hameau. On travaillait le cuivre des mines du Briançonnais, de l'Oisans et du Queyras (Saint-Veran), dont on faisait des chaudrons. L'acier venait de Rives, dans l'Isère. Le martinet fut emporté par une crue de la Guisane au XIXe siècle. La maison et la forge ont été reconstruites en 1839 dans le hameau de Forville par François Gautier qui donna une nouvelle impulsion à la fonderie de cloches. Les Gautier de Briançon s'associèrent parfois aux Vallier de Plampinet pour fondre quelques cloches. Jamais ils ne s'opposèrent.

La forge n'existe plus. Il ne reste que la maison. Les cloches fondues par les fondeurs Gautier se retrouvent à Gap (Cathédrale), à Briançon (Collégiale) et dans les Alpes jusqu'au coeur du Valais (Suisse).

Sur le mur de la maison de l'ancienne forge, on trouve, outre deux cadrans solaires, ce cadran d'horloge à une seule "grosse aiguille". Sa devise : NEC PLURIBUS U. IRIE évoque NEC PLURIBUS IMPAR devise de Louis XIV s'égalant au soleil et qu'on peut traduire par "A NUL AUTRE PAREIL". Sa numérotation irrégulière, sa forme ovale et sa grosse aiguille expliquent peut-être cette devise... En bas du cadran, une deuxième devise presque effacée, peut se déchiffrer ainsi : PRIDIE LAL ZBSIS ARR MDCCIXXIII? Cette inscription incompréhensible est sans doute l’œuvre de quelque maçon ignorant.

L'aiguille en tôle découpée et emboutie correspond bien à l'activité des Gautier, chaudronniers et forgerons. Cette horloge est l'oeuvre d'un pérollier ! Elle était animée par une grande horloge mécanique EN BOIS ! Cette horloge fut évacuée vers 1950 par l'horloger Pierre Gachet (époux d'une arrière-petite-fille de François Gautier) qui résida ici jusqu'au milieu du XXe siècle…

A gauche du cadran d'horloge, ce cadran solaire en mauvais état, ne demande qu'à être restauré. C'est ce que souhaitent les propriétaires de la maison, qui envisagent de refaire leur façade en 2015.Une date : MDCCIXXIII. On remarquera de quelle curieuse façon est composé le nombre 1793. La devise : « Pridie lal zbsis arr » pour « Pridie quam pateretur » « La veille de sa Passion ». La devise pourrait évoquer, si l'on considère la date de 1793, les mots du canon de la Messe. Ce serait aussi une devise royaliste. Cette inscription incompréhensible est sans doute l'oeuvre de quelque maçon ignorant. (D'après Michel Lalos)

Mais un cadran solaire peut en cacher un autre, et on aperçoit un style sur l'autre façade de la maison.

Sous le cadran, une plaque en fonte de la "Compagnie Française du Phénix, Fondée en 1819", compagnie d'assurances contre l'incendie. C'est sans doute pour décourager les incendiaires (les dégâts étant remboursés, la nuisance devenait minime), et pour faire de la publicité, que les courtiers faisaient clouer ces plaques sur les façades des maisons et des églises... Mais une forge se devait d'avoir une bonne assurance contre l'incendie !

***

Sources : Les Vallier de Plampinet, fondeurs de cloches et les autres fondeurs briançonnais Barbe et Gautier - Jean Vallier. Editions du Fournel 2009 - pages 59 à 65

Lire la description détaillée

GÉNÉRAL Exclusivité LEGGETT Immobilier

Référence A12115

Etat En bon état

Types de bien Maison
Maison de Vacances
Maison familiale
Maison de Campagne
Chambres d'hôtes

Description

Maison de pays en pierre construite il y a 300 ans avec cadrans solaires et horloge en façade à proximité des transports et école.

Cette maison de pays est la maison de la forge ancienne de Briançon et la source des cloches de l'église collégiale.

3 appartements récemment rénovés

T6 deux étages 160m2, 4 chambres, 7 lits et 2 salle de bains
T2 30m2
Studio 15m2 avec mezzanine

Quartier très calme et résidentiel, à proximité des commerces et de la nature. A 3 minutes en voiture des remontées mécaniques.

Charme authentique de l'ancien (voûtes, parquet, grandes chambres..) dans tout le confort moderne. Intérieur très chaleureux.

Vieux cadrans solaires et horloge en façade.
Grandes chambres.

Jardin privatif très calme.

Belle vue sur les montagnes environnantes.

Veuillez lire la description complète et voir notre VISITE VIRTUELLE sur notre site LEGGETT Ref: A12115 pour mieux comprendre les véritables merveilles de cette maison exceptionnelle.
La Maison...

Une maison authentique de trois siècles, mitoyenne sur un côté. Idéale projet maison d’hôte ou projet de maison familiale ou habitat collectif, aux multiples possibilités d’aménagement. Elle est composée de 3 appartements et d’une grande grange.

Un T6 + duplex entièrement rénové de 160 M² avec entrée privative sur le jardin :
- en rez de jardin : une entrée, cuisine voûtée, grande pièce de vie de 40m² voûtée, suite parentale avec douche à l’italienne, WC indépendant, chaufferie avec chaudière à condensation et cuve de fioul, 1 grand cabanon dans le jardin
- au 1er étage : 1 chambre voûtée sur chemin de 18m², 1 chambre sur jardin de 16m², 1 chambre sur cour de 12m², 1 grande salle de bain avec baignoire et double vasque, 1 atelier, 1 pièce voûtée avec entrée indépendante sur la rue (possibilité de faire un studio indépendant)

Au-dessus, 2 appartements et une grange avec entrée indépendante : -

Un studio de 15m² en soupente (loi Carrez), lit et salle de bain en mezzanine, grand balcon

Un T2 de 30m²avec pièce de vie, chambre et salle de bain - 1 grange à aménager composée de 2 plateaux : 1 plateau de 40m² et au-dessus un plateau de 80m² de plancher sous toiture, belle vue sur les montagnes

La maison a été en partie rénovée dans le respect de la vieille pierre et des matériaux nobles. Toutes les parties de la maison sont indépendantes mais peuvent néanmoins communiquer.

Caractéristiques particulières : les façades sont à rénover, elles possèdent deux cadrans solaires et une horloge à une aiguille à restaurer. Maison coup de cœur pleine de charme pour les amoureux de la veille pierre.

La région...

Briançon est la ville la plus haute de France, et presque d'Europe, puisque seule Davos la dépasse. Son histoire est longue et riche, et on trouve en son cœur une magnifique Vieille Ville, désormais classée au Patrimoine Mondial de l'UNESCO. La Vieille Ville et les forts entourant Briançon datent de plusieurs centaines d'années, et les amateurs de randonnée et de VTT se font un plaisir de découvrir les forts ouverts, situés sur les hauteurs de la vallée.

Un grand projet de modernisation du centre intitulé « Cœur de Ville » comprendra des résidences, un cinéma, un marché, une médiathèque, et un centre culturel.

En plus de tout cela, Briançon est reliée au reste du domaine skiable de Serre-Chevalier par la télécabine Prorel à seulement 500 m de l'appartement.


L'histoire de la maison...

Le cadran d'horloge "À Nul Autre Pareil" de l'ancienne forge de Forville - Briançon

A Forville, hameau de Briançon, se cache un paradis pour amoureux du Petit Patrimoine : L'ancienne forge, qui porte un cadran d'horloge mécanique à une seule aiguille et deux vestiges de cadrans solaires sur deux de ses murs. Au centre et à droite deux oratoires. La maison de l'ancienne forge raconte l'histoire d'une dynastie de fondeurs de cloches depuis la fin du XVIIe siècle : les Gautier.

En 1680, la famille Gautier s'implante à Briançon lorsque Louis Gautier prend en affermage le martinet de Forville qui était la propriété de Charles Eymard de Chaillol, Seigneur de Bouqueron, vibailly* du Briançonnais. Le père de Louis, Jacques, était fondeur de cuivre à Hurtières, dans la vallée de l'Isère. La lecture des archives municipales de Briançon permet de suivre le passage des Gautier de la pérollerie** à la fonte des cloches et de voir qu'ils accèdent vite au rang de notables. En 1717, Vincent Gautier, le fils de Louis est consul de Briançon. Il est également prouvé qu'en 1734 un Gautier (Vincent ?) est fondeur de cloches. En 1760, François Gautier est maître-fondeur de cloches. En 1776, Gabriel Gautier est échevin à Briançon.

* Vibailly : représentant de l'autorité delphinale.

** Pérollerie : fabrication d'ustensiles de cuisine (marmites, chaudrons, casseroles), où les pérolliers battaient le cuivre pour en faire des feuilles.

Bien que fondeurs de cloches, les Gautier continuent à battre le cuivre. La force hydraulique de la Guisane activait les gros marteaux du martinet. Le martinet qui nous intéresse, n'est ni un oiseau, ni un fouet, ni un avion bimoteur... Il s'agit là d'un ensemble de marteaux-pilons actionnés par la force hydraulique. Il a donné son nom à un lieu-dit du hameau. On travaillait le cuivre des mines du Briançonnais, de l'Oisans et du Queyras (Saint-Veran), dont on faisait des chaudrons. L'acier venait de Rives, dans l'Isère. Le martinet fut emporté par une crue de la Guisane au XIXe siècle. La maison et la forge ont été reconstruites en 1839 dans le hameau de Forville par François Gautier qui donna une nouvelle impulsion à la fonderie de cloches. Les Gautier de Briançon s'associèrent parfois aux Vallier de Plampinet pour fondre quelques cloches. Jamais ils ne s'opposèrent.

La forge n'existe plus. Il ne reste que la maison. Les cloches fondues par les fondeurs Gautier se retrouvent à Gap (Cathédrale), à Briançon (Collégiale) et dans les Alpes jusqu'au coeur du Valais (Suisse).

Sur le mur de la maison de l'ancienne forge, on trouve, outre deux cadrans solaires, ce cadran d'horloge à une seule "grosse aiguille". Sa devise : NEC PLURIBUS U. IRIE évoque NEC PLURIBUS IMPAR devise de Louis XIV s'égalant au soleil et qu'on peut traduire par "A NUL AUTRE PAREIL". Sa numérotation irrégulière, sa forme ovale et sa grosse aiguille expliquent peut-être cette devise... En bas du cadran, une deuxième devise presque effacée, peut se déchiffrer ainsi : PRIDIE LAL ZBSIS ARR MDCCIXXIII? Cette inscription incompréhensible est sans doute l’œuvre de quelque maçon ignorant.

L'aiguille en tôle découpée et emboutie correspond bien à l'activité des Gautier, chaudronniers et forgerons. Cette horloge est l'oeuvre d'un pérollier ! Elle était animée par une grande horloge mécanique EN BOIS ! Cette horloge fut évacuée vers 1950 par l'horloger Pierre Gachet (époux d'une arrière-petite-fille de François Gautier) qui résida ici jusqu'au milieu du XXe siècle…

A gauche du cadran d'horloge, ce cadran solaire en mauvais état, ne demande qu'à être restauré. C'est ce que souhaitent les propriétaires de la maison, qui envisagent de refaire leur façade en 2015.Une date : MDCCIXXIII. On remarquera de quelle curieuse façon est composé le nombre 1793. La devise : « Pridie lal zbsis arr » pour « Pridie quam pateretur » « La veille de sa Passion ». La devise pourrait évoquer, si l'on considère la date de 1793, les mots du canon de la Messe. Ce serait aussi une devise royaliste. Cette inscription incompréhensible est sans doute l'oeuvre de quelque maçon ignorant. (D'après Michel Lalos)

Mais un cadran solaire peut en cacher un autre, et on aperçoit un style sur l'autre façade de la maison.

Sous le cadran, une plaque en fonte de la "Compagnie Française du Phénix, Fondée en 1819", compagnie d'assurances contre l'incendie. C'est sans doute pour décourager les incendiaires (les dégâts étant remboursés, la nuisance devenait minime), et pour faire de la publicité, que les courtiers faisaient clouer ces plaques sur les façades des maisons et des églises... Mais une forge se devait d'avoir une bonne assurance contre l'incendie !

***

Sources : Les Vallier de Plampinet, fondeurs de cloches et les autres fondeurs briançonnais Barbe et Gautier - Jean Vallier. Editions du Fournel 2009 - pages 59 à 65

Lire la description détaillée

LOCALISATION

Ville Briançon

Département Hautes-Alpes

Région PACA

Emplacement A 0-2 km des commerces de proximité
A proximité d'un golf
Ski
Village

Quartier et environnement du bien

Commerces, restaurants, écoles, services, loisirs, culture... avec les temps de trajet

CARACTÉRISTIQUES

Terrasse

Raccordé à l'électricité

Maison de caractère

Vue sur montagnes

Double-vitrage

PRIX - FINANCES

Prix de vente 595 000 €

Honoraires charge vendeur

Consulter le barême des honoraires

Taxe foncière environ 2 953 €

Financement à partir de
0 €/mois*

Des questions ? une visite ?
Créer une alerte ?

Référence : A12115

Votre demande a bien été envoyée.

Je souhaite

Des questions ? une visite ?
Créer une alerte ?

Référence : A12115

Votre demande a bien été envoyée.

Je souhaite

Dennis DISFORS - Conseiller Leggett

Dennis DISFORS

Conseiller Leggett

siret : 519204861

Dennis DISFORS sera votre agent sur place pour ce bien

Voir les autres biens suivis par Dennis DISFORS
Diagnostics
de performance énergétique
ancienne version réalisée avant le 1er juillet 2021
Classes énergie (DPE)
231 à 330
e
252
Gaz à effet de serre (GES)*
56 à 80
f
75

Mensualités de financement 0 € / mois

Cette simulation est communiquée à titre informatif, en se basant sur les taux moyens du marché

Voir et modifier le calcul

74% des
acquéreurs ont également un bien à vendre.

Et vous ?

Faire estimer gratuitement votre bien

*source FNAIM

Dennis DISFORS - Conseiller Leggett

Dennis DISFORS

Conseiller Leggett

siret : 519204861

Dennis sera votre agent sur place pour ce bien

Voir les autres biens suivis par Dennis DISFORS

Quartier et environnement ...

- +

Comment ça fonctionne ?

- +

Découvrez votre nouveau quartier
comme si vous y étiez !

Commerces, culture, loisirs, enseignements...

visuel recherche cityscan

Certains critères sont importants à prendre en compte avant l’achat d’un bien immobilier, à vous de choisir les vôtres : Fibre, hôpital à proximité, transports en commun, emploi ou encore pollution…

Pour obtenir toutes les informations dont vous avez besoin, cliquez sur ce qui vous intéresse dans le menu déroulant, ou utilisez le champ de recherche.


Cette application utilise un rayon à proximité de l'adresse réelle. Les informations sont donc données à titre indicatif et peuvent varier en fonction de l'adresse réelle du bien.

N'hésitez pas à nous contacter pour des informations complémentaires.

Chercher un bien dans les communes proches

Des questions ?
Une visite ?
Créer une
alerte ?

Mireille, Natalie, Déborah, Daniel, Lee ... et tout le service client est à votre disposition depuis notre siège en Dordogne.

par mail par téléphone 0800 900 324
  • Diagnostic de Performance Energétique
252
75
  • Simulation de financement

Calcul de simulation
de financement *

595 000 €

Prix de vente €
Apport initial
Taux effectif global
Durée de l’emprunt

Mensualités à partir de : 5 201 € / mois *

* Cette simulation est communiquée à titre informatif, en se basant sur les taux moyens du marché (sources ICE Finances) et une estimation des frais de notaire.

Dont estimation
frais de notaire

104 800 €

Comprendre les frais de notaires Découvrir différentes possibilités de financement